mercredi 23 juillet 2014

5. Coeur Gris - Projet en cours...


Page 1 encrée, avant mis au lavis noir et blanc 
Projet en cours pour un 60 pages. Fiction.


Page 2 encrée, avant mis au lavis noir et blanc 


Page 3, cases 3 et 4. Crayonné.




vendredi 30 mai 2014

4. Reconstruction (titre provisoire)


RECONSTRUCTION
Revenir à la vie après le tsunami

REPORTAGE DESSINÉ SUR LE QUOTIDIEN DES SINISTRÉS JAPONAIS 
DEPUIS LE GRAND TSUNAMI DE MARS 2011



Avec le scénariste Florent GERMAINE






Reconstruction présentera au travers d'un reportage dessiné des témoignages et des pages de bandes dessinées relatant le quotidien, le combat et les espoirs des sinistrés du Tohoku, région du nord du Japon frappée le 11 mars 2011 par un tsunami d'une ampleur exceptionnelle.

Depuis cette tragédie, les médias focalisant leur attention sur l'état de la centrale nucléaire de Fukushima, la situation de plus de 260 000 sinistrés vivant hors de cette zone est généralement méconnue alors qu'elle demeure toujours très précaire.

Ce livre propose de donner la parole aux sinistrés des préfectures dévastées de Fukushima, Miyagi et Iwate, d’exprimer leur vécu, de faire découvrir comment ils vivent aujourd’hui et de partager avec eux leurs projets d’avenir pour les aider et les accompagner sur le chemin de la reconstruction.

























3. Correspondances avec l'Afrique

Projet en cours











samedi 2 juin 2012

2. Le cahier.

Projet BD adulte. 
Une fiction qui questionne les choix que nous faisons et qui orientent nos vies.

Vincent atteint ses dix ans. Le jour de son anniversaire, son grand-père lui donne rendez-vous dans la merveilleuse cabane des bois qu'il lui a construit pour lui offrir le cadeau le plus puissant de sa vie. Le cadeau le plus extraordinaire qu'il recevra jamais. Le gamin est intrigué. Son grand-père lui offre un simple petit cahier d'écolier. Vincent se demande si c'est une blague. Son grand-père lui demande d'écrire dans ce cahier neuf rêves qu'il voudrait réaliser dans sa vie et d'en garder un dixième qu'il devra écrire quand il aura quarante ans. Le grand-père fixe les règles pour choisir un bon rêve et Vincent y réfléchit sérieusement, il croyait déborder de rêves mais s'aperçoit qu'un rêve qu'on veut vraiment vivre n'est pas si facile à définir. Son cahier à rêves alors devient ce qu'il y a de plus important dans sa vie d'enfant. Mais il grandit et oublie son cahier pour se préoccuper de bien d'autres choses. Quelques quinze années plus tard, à la faveur d'un déménagement, Vincent, devenu adulte, retrouve son petit cahier vert abandonné dans sa cabane. Il le reprend, le relit et se met au défi de réaliser chacun des rêves. Certains ne sont pas bien difficile, d'autres sont déjà accomplis, d'autres sont sans intérêts. Mais quelques uns vont changer sa vie et sa manière de voir le monde. Remettant tout son parcours de vie en question, il va faire des choix qui vont lui faire prendre d'autres chemins. Accomplissant son neuvième rêve, Vincent va comprendre quel doit être son dixième. Ce dixième et dernier rêve sera le plus important de sa vie, celui qui pourra en engendrer bien d'autres.

Ce projet (le scénario complet) a été envoyé à la plupart des éditeurs sans trouver preneur.










Cliquez sur les images pour les agrandir.

lundi 14 juin 2010

1. "Paresse Massive. Péripéties d'un prof de croquis." Projet de BD autobiographique racontant mes deux années d'enseignement en école d'art.



Scène 4 de l'album. Rough des pages 1 à 11. Premier cours.















Scène de jeu d'échec (qui se répétera à plusieurs reprises dans l'album) avec l'auteur de BD Jason à qui je confie progressivement mon enthousiasme puis mon désespoir concernant mes cours. Voici le rough d'une page de la dernière scène, à la fin de l'album.




Quelques élèves.

L'école. Bâtiment fictif.

Quelques profs. Il manque le prof de dessin/peinture analytique.

La secrétaire.

Une vue générale de la ville de Montpellier où se déroule l'histoire. Avant mise au lavis.

Des élèves en classe.




Lors d'un cours.



Aperçu de quelques pages.

































J'ai enseigné deux ans dans une école d'Arts Appliquées à Montpellier, comme prof de croquis dans une section illustration, pour des bac+2. Ce fut une joie, puis des problèmes, puis le désespoir. J'ai démissionné de mon poste et décidé de réaliser une BD contant cette aventure. L'histoire sera truffée d'anecdotes vécues et de réflexions sur une génération-loisir et sur l'enseignement, particulièrement l'enseignement du dessin. J'espère l'album savoureux. J'ai obtenu une bourse d'aide à l'écriture de la Région Languedoc-Roussillon pour développer ce projet, qu'ils en soient ici vivement remercié.

Exemple de scène :
Tous les élèves sortent de la salle de cours. Je me retrouve à la machine à café en train de discuter avec deux d'entre eux.
- Didier : L'un des problèmes majeurs de votre génération, j'ai l'impression que ce sont les loisirs. Vous en avez tellement, que vous ne savez plus quoi en faire. Trop de films, trop de BD, trop de disques, et trop qui n'apportent rien de plus que ce qu'on a déjà.
Je bois une gorgée de café et continue mon envolée.
- Didier : Vous en avez tellement que vous mûrissez plus lentement. Vos fantasmes dévorent votre réel.
Silence.
- Didier : ça ne vous apprend pas à travailler, à fournir un effort intense et continu. Vous n'arrivez plus à vous concentrer au delà d'une heure, c'est dingue... Il vous faut sans cesse du ludique pour capter votre attention, pour vous motiver. Comme avec des petits. Et en même temps vous revendiquer sans cesse d'être des adultes. J'ai donné des cours de dessin à des adultes, je vous garanti que ça n'a rien à voir.
Je bois une gorgée de café. Et reprend mon discours.
- Didier : Vous cliquez, vous zappez, vous surfez, toujours à la recherche du truc nouveau qui va vous pulser, mais ça ne vous aide pas à progresser. Au contraire, ça vous ralenti. Vous êtes esclaves du «J'ai envie, j'ai pas envie».
Silence.
- Didier : Le «j'fais c'que j'veux» ne vous mènera nul part, les gars, faut vous réveiller.
- Driiiiiing !
La sonnerie de l'école retentit. C'est l'heure de reprendre le cours.
Je jette mon gobelet vide dans la corbeille et je retourne dans la salle. Les deux élèves restent sur place. Ils se regardent, dubitatifs. L'un sort une pièce et la met dans le distributeur à café et dis à l'autre :
Hé bé... Je reprendrai bien un café, moi. Un serré, très serré. Y z'en font à la moutarde ?

Projet pour un album d'une centaine de page. En attente d'un éditeur.
Le titre m'a été offert par Nicolas Ancion, écrivain, merci à lui.
Le scénario est écrit dans sa totalité.

Projet de bande dessinée développée avec l'aide de la Région Languedoc Roussillon.

Voici quelques blogs de mes anciens élèves, certains ont déjà illustré quelques livres, d'autres continuent leurs études d'art :
- http://lorenzomastroianniart.blogspot.com/
- http://les-mains-dans-les-poches.blogspot.com/
- http://laventuresolitaire.over-blog.fr/
- http://leblogaaly.blogspot.com/
- http://emnaillustratrice.blogspot.com/
- http://yusukenoeiki.over-blog.com/